DOSSIERS
LIVRES
AUTOUR DU LIVRE
LE QUESTIONNAIRE
Webmaster - Infos
Ecrire à mm  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
260 Abonnés
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Lecture et culture littéraire - 1.Deux notions indissociables

LECTURE ET CULTURE LITTERAIRE

Deux notions indissociables

 

« La difficulté de l’enseignement de la lecture littéraire vient de ce qu’elle remplit à la fois deux fonctions quasiment incompatibles. L’une est utilitaire : le travail sur les signes et l’interprétation indispensable dans un civilisation où les signes prolifèrent et risquent de manipuler celui qui ne les maîtrise pas. L’autre fonction est liée à la dimension esthétique et émotionnelle de la littérature qui pour une part, appartient à la sphère privée et à la construction de la personne, et pour une autre part, fait partie d’un patrimoine commun. »

Violaine Houdart (1)

 

La littérature à l’école est donc à appréhender comme la construction d’une culture. Elle ne se résumera donc pas à une simple explication de texte, mais relèvera assurément de l’interprétatif. Que cela signifie-t-il ?

 

Citons d’abord les auteurs des programmes de 2002 : « Le sens d’un texte littéraire n’est jamais totalement donné, il laisse une place importante à l’intervention personnelle du lecteur. »

Rajoutons également qu’ « une réelle entrée dans la littérature de jeunesse ne peut faire l’économie d’une réflexion en profondeur sur ses enjeux spécifiques, le langage qu’elle instaure, le rapport au monde dans lequel elle s’inscrit. Dans une lecture littéraire, le lecteur est à tout moment sommé de remplir les blancs laissés par l’auteur dans le texte, où le langage s’apprécie pour lui-même autant que pour les images qu’il construit et qui sans lui, ne pourraient exister.»(2)

 

Lecture littéraire et culture littéraire apparaissent indissociables...mais se profile déjà les difficultés que peuvent rencontrer les enfants de milieux défavorisés plus démunis que les autres en terme de langage !

 

Alors comment construire cette culture littéraire ?

 

Réponse rapide (qui pourra être plus amplement développée dans un autre article) : grâce à un premier capital de lecture, s’organise au fur et à mesure un premier réseau de références autour duquel s’agrègeront de nouvelles lectures à leur tour sources de savoir, d’enrichissement, d’accès à des représentations diversifiées et complexifiées.

L’introduction régulière et suivie de temps de lecture visant à l’imprégnation culturelle est, au-delà, des seuls apprentissages instrumentaux, constitutive du développement et de l’épanouissement de la personne.

Cette culture ne pourra se faire qu’à condition de s’assurer de la valeur littéraire du texte mais aussi de la qualité des illustrations et de l’édition : il faut donc des textes de qualité, riches d’indices mais aussi d’ambiguïtés et de silences, pour créer des situations appelant de l’élève non seulement une compréhension littérale mais également des propositions interprétatives.

 

1 Cahiers Pédagogiques n°341 février 1996

2 Autour d'une oeuvre :Rascal  collectif CRDP Aquitaine


Date de création : 20/05/2007 @ 17:07
Dernière modification : 09/06/2007 @ 10:01
Catégorie : Lecture et culture littéraire


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


INSTRUCTIONS OFFICIELLES
DEFINITIONS
PEDAGOGIE
LIENS
Sondage
Que pensez-vous de ce site?
 
Intéressant
Bien
Moyen
Sans intérêt
Résultats
MUTUALISER

  Pour donner votre avis, partager un livre, faire part d'une de vos expériences 

 

           courrier.jpg

                   M'ECRIRE

^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.11 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.28 seconde